logo

Une vie, une respiration

Il m’a toujours paru comme une évidence que ce fil que Ugo Brunoni avait tissé tout au long de sa belle et riche vie de petit garçonnet des montagnes tessinoises passant des heures à regarder le monde se dérouler devant lui, de maçon, de dessinateur, de sculpteur, d’architecte, d’homme en un mot, devait continuer à se tisser.

Ugo refusait pourtant catégoriquement les demandes de monographies, jugeant cela incongru, estimant avoir transmis ce qu’il avait à transmettre à ses étudiants pendant des décennies et restant humble, en retrait mais fier de ses réalisations.

Ugo est parti continuer à dessiner dans d’autres galaxies et ne m’en voudra pas de mettre en ligne bientôt des images de ses projets, quelques étoiles filantes, un petit peu d’irrévérence au service du passage de témoin.

Diane Schasca-Brunoni